2017
08.04

J’ai été contacté récemment par la responsable des relations publiques de Sleeklens, me demandant si j’accepterais de tester et passer en revue leur workflow Through The Woods. La proposition était que je teste leur workflow de manière honnête, sans influence.
Comme c’était déjà le cas auparavant (voir mon article sur l’impression chez zor.com), c’est ce qui m’a décidé à accepter la proposition.
Voici donc mes premières impressions au sujet des presets (paramètres prédéfinis) et brosses Through The Woods.
Pour illustrer cet article, j’ai utilisé quelques images prises lors d’un des mes voyages dans le nord de l’Aragon (Espagne) et dans les Pyrénées françaises.

Tout d’abord, que contient le workflow Through The Woods ?
Comme je travaille principalement avec Adobe Lightroom, j’ai testé la version Lightroom de ce workflow (il est également disponible pour Photoshop mais je ne l’ai pas testé).
Le fichier zip que j’ai reçu contenait tous les fichiers nécessaires:

  • un dossier avec 51 presets
  • un dossier avec 30 brosses
  • plusieurs documents pdf tels que les termes de service, une liste de recettes (exemples d’utilisation des presets et brosses) et une description de l’installation des presets et brosses.

Ces derniers fichiers sont en fait un peu bizarres : leur nom suit une logique différente pour chacun et décrivent l’installation des presets et brosses chacun d’une manière différente. Ce que je veux dire, c’est que, pour les presets, le fichier pdf renvoie à une vidéo YouTube pour les détails d’installation tandis que, pour les brosses, il suffit de suivre les instructions écrites contenues dans le pdf. Rien de bien grave mais je me suis demandé si il ne me manquait pas un fichier. Je pense que l’uniformisation des noms et contenus des fichiers pdf rendrait la procédure plus claire.

Un détail important à propos des termes de service est que l’utilisation des fichiers du workflow (preset et brosses) est limitée à un seul utilisateur (pas de différence pro ou amateur). Bien que ce ne soit pas mentionné explicitement, je suppose que cela signifie qu’on peut installer et utiliser les fichiers sur plusieurs machines tant qu’une seule et même personne les utilise.

Une fois les presets et brosses installés (très facile en suivant les indications du pdf ou de la vidéo), ils apparaissent dans la liste des presets et brosses dans leurs menus respectifs.

Les presets sont groupés en 7 différentes familles, numérotées de 0 à 6. Les premiers (12 presets, dont le nom commence par un 0) contiennent des paramètres de développement qui sont prévus pour être utilisés comme base générale qui peut ensuite être modifiée avec des brosses, par exemple. Les 6 groupes restants (chacun de 4 à 12 presets, dont les noms commencent avec les chiffres de 1 à 6) sont des presets qui, suivant le principe du système de workflow de Sleeklens, peuvent être combinés à souhait, dans l’ordre de leurs numéros, afin de modifier les paramètres de développement correspondant à leur nom.
Les groupes de presets du workflow Through The Woods sont les suivants:

  • 0 – All In One
  • 1 – Base
  • 2 – Exposure
  • 3 – Color/Color Correct
  • 4 – Tone/Tint
  • 5 – Polish
  • 6 – Vignette

Afin de vous montrer l’effet des presets All In One, voici 12 versions de la même image RAW du Canyon d’Anisclo, dans le Parc National Ordesa – Mont Perdu (Aragon, Espagne), où j’ai appliqué à chaque fois un preset All In One. Dans chaque cas, l’image de gauche est le fichier RAW de base, sans modification.

Evidemment, les presets ne sont conçus que pour être utilisés sur l’image entière et des modifications plus précises sont souvent nécessaires en utilisant les brosses, filtres gradués et filtres radiaux, pour ajuster les paramètres locaux. Les 30 brosses du workflow Through The Woods sont disponibles pour y aider.
Comme les presets, ces brosses sont groupées selon le type d’effet qu’elles auront sur les paramètres de développement :

  • Basics
  • Color
  • Effects
  • Haze
  • Light

Je pense que chaque image a ses propres besoins spécifiques et je ne me fie habituellement pas trop à des presets ou brosses “standardisés”, préférant plutôt travailler avec mes propres paramètres de développement ciblés. Mais, afin de donner une idée de ce qui peut être réalisé en utilisant une combinaison des presets et brosses, j’ai fait un petit test rapide, en développant quelques images en juste 3 “clicks” : un preset All In One suivi de deux brosses/filtres. Rien de plus, excepté de petites modifications de l’effet des brosses. En voici le résultat (à chaque fois, comparé à l’image RAW originale) :

Pour cette image, j’ai utilisé :

  • Warm Shadows
  • Contrast/Clarity
  • Water Definition
  • OK… Ici, j’ai triché un peu et j’ai ajouté un filtre gradué (Darken)

Chute d’eau et arbre (Avant – Après)

Ici, j’ai utilisé :

  • Dawn Rising
  • Contrast/Clarity
  • Brighten

Cascade et montagne (Avant – Après)

Pour cette image, j’ai utilisé :

  • Dawn Rising
  • Contrast/Clarity
  • High Saturation

Néouvielle – Aumar (Avant – Après)

La suivante a été développée avec :

  • Shine Into Sunset
  • Cloudy Sky Definition
  • Contrast/Clarity

Usine de nuit (Avant – Après)

Les deux images suivates ont été modifiées davantage, mais toujours en utilisant les presets et brosses Through The Woods. Pour cette conversion en noir et blanc du pic du Néouvielle réfléchi dans le lac d’Aumar, j’ai utilisé les presets suivant le principe du workflow, suivis de deux brosses :

  • 1-Base – Monochrome Fantasy
  • 2-Exposure – Darken Shadows
  • 3-Color – Deep Blue Skies
  • 5-Polish – Add Clarity
  • 6-Vignette – Subtle Black
  • Brosse Contrast/Clarity pour le ciel
  • Brosse Water Definition pour le lac

Néouvielle – Aumar – Noir & Blanc – (Avant – Après)

Et finalement, ici, j’ai utilisé :

  • 1-Base – High Dynamic Range
  • 4-Tone/Tint – Warm It Up
  • 5-Polish – Add Clarity
  • 6-Vignette – Subtle Black
  • et plusieurs autres brosses (dont j’ai oublié de prendre note…)

Nuages aux coucher du soleil (Avant – Après)

En général, j’ai trouvé les presets et brosses du workflow Through The Woods utiles comme base pour le développement d’images de paysage, même si j’ai trouvé certains effets un peu trop forts. En particulier, les effets tels que Color Pop ou Vignette sont, d’après moi, exagéré. Heureusement, il est toujours possible de les modifier en réduisant leur effet. De plus, j’ai trouvé que l’amélioration de la netteté introduite par certains presets était trop forte à mon goût. Je pense personnellement qu’elle doit être adaptée à chaque appareil photo. Comme j’utilise plusieurs appareils avec des capteurs de tailles variées (compact, APS-C, pleine taille), j’ai créé mes propres presets pour améliorer la netteté adaptés à chaque appareil.
Comme je l’ai déjà dit, je n’utilise généraelement pas beaucoup de presets mais mon impression est que les presets et brosses Through The Woods sont de très bonne qualité. Et il vont sans doute me pousser à utiliser les presets/brosses plus souvent, en particulier quand j’ai besoin de développer rapidement des images, puisqu’ils permettent de passer moins de temps devant mon écran !

Aucun commentaire.

Ajoutez votre commentaire